Yunnan Silver Bud Ya Bao

Pour 150 ml : 2 grammes (2 cuillères à café) , 80°

1ère infusion – 1’ ;  2ème – 1’30” – 3ème : 2’

Pour 250 ml : 3 grammes (3 cuillères à café), 80°

Infusion de 4 minutes

Ce thé blanc est exceptionnel à de nombreux égards. Ouvrez le sachet et scrutez ses bourgeons. Avez-vous déjà vu du thé sous cette forme ? Vous avez devant vous de très jeunes bourgeons cueillis à la fin de l’automne. On peut même distinguer le duvet propre aux feuilles de thé !

C’est un thé très rapide à produire : on cueille les bourgeons et on les étend au soleil. Une fois qu’ils sont secs, c’est prêt ! On appelle d’ailleurs le thé blanc « thé des paresseux » en Chine… En France, il est peu connu. C’est pourtant un thé aux saveurs toujours complexes et délicates.

Infusez le thé et regardez la tasse : la couleur de l’eau n’a presque pas changé, on pourrait penser que le thé n’a pas infusé assez longtemps. Le thé blanc mérite bien son nom.

Goûtez, fermez les yeux… Quelle saveur ! le premier goût est légèrement terreux, camphré. On pense à une balade en forêt, l’odeur de la mousse… Immédiatement après, une pointe d’acidité mêlée à un goût très sucré prend le relais et évoque la dégustation d’une tarte au citron !

[products limit= »1″ columns= »3″ orderby= »date » order= »DESC » ids= »2406″]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.